Valery Larbaud : L’enfance bourbonnaise - commentaires